s
s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Raymond MATABOSCH
Nacionalidad:
Francia
E-mail:
Biografia
Fille du destin

Un rve trange et merveilleux,
immobile et silencieux,
s'panouit, embaumant l'automne
d'une fleur de chrysanthme
fleurissant de mille diamants
sur un visage anglique
lueur du jour perle de rose.

Une ombre passe et ne s'arrte.
pas un regard, pas un sourire,
mme le moineau sans parent
ne daigne plus jouer.

Tu es Toi! rossignol blotti
dans la lanterne de pierre
Toi! perdue sur les rives mauves
du lointain,

et je ne suis personne.

Nul besoin luxurieux
dans le silence immobile,
dans l'immobilit silencieuse!

Dsormais, Tu marches exhalant
ton parfum au soleil du matin,
aube naissante sur les cdres roses,
par les sentiers tides
de la montagne
entre des parcelles,
creuses de sillons,
o ne lvent, sauvages,
que maigres rcoltes de crales.

Et je vais, solitaire,
une fleur fltrissante
pleurant toutes ses larmes
entre mes doigts noueux,
car ma vie est aussi vide
que la peau
dont elle s'est dpouille.

Je vais, hve errant,
chagrin de sable,
ne sachant d'o je viens,
ignorant o aller,
la recherche des tnbres
des trois chemins.

Nous y retrouverons-nous?

--------------------------

Polichinelles

A Michel Bories,
artiste peintre mort accidentellement Cuba.


Qui tes-vous hommes?
bien ou mal
des animaux pensants
des mammifres polics
ou de titanesques humanodes
aux ttes vides?

qu'aux Moires
filles d'Erbe
gouffre insondable
royaume de la mort
et de la Nuit
sa soeur gmelle
desses du destin
Clotho filant le fil
Lachsis le mesurant
et Atropos le coupant
tous sans exception
obissants moutons!

Mais qui tes-vous
vous assoiffs
jusqu' l'ivresse
de pouvoir absolu
et d'absolutisme?
des pleutres?
des leurres?
des ralits leurres?

Que des pantins... tes!

------------------------

Les gueux

Clair de lune
soleil gangrneux
demain la une
paraderont les gueux.

Chemises dchires
pantalons fangeux
bottes crottes
bienheureux les perscuts
ils iront par les sentiers pentus
rocailleux
par les sentes aux pierres acres
mendiant l'aumne

ils iront ombres famliques
de paradis en enfers
sans qu'un samaritain
ne leur en dtermine les amers.

Seuls ou en cohortes
bravant
les vents glaciaux
ils erreront de la sorte
transgressant les contrats sociaux
de champs de batailles
en charniers putrides
fil fil
dnouant la trame
brisant
misrables canailles
leurs oriflammes d'apatrides.

Clair de lune
soleil gangrneux
demain la une
paraderont les gueux.

Les pieds enchanes
dans des chausses baillant
ils avanceront fourbus
oeil noir
rle du dsespoir
suant sang et eau
en rangs serrs

horde tnue
vol de corbeaux
poitrine nue
fusil bouch
gchette rouille
apprenant mourir
se refusant de fuir
face aux assaillants.

Et tous les hommes
insondables
humains de nulle part
reflets de lumire
dans les sphres
coupoles inviolables
pernicieusement abrits
derrire des gnomes livides
derniers remparts
resteront sagement cachs
poursuivant
perfides
leur abominable labeur
de ttes rducteurs.

Clair de lune
soleil gangrneux
demain la une
paraderont les gueux.

Seuls
ou en cohortes
de ces ruines
nul vestige
descendant
dguenills
les Champs Elyses
dfileront les gueux
chantant la Carmagnole.

Mais...
devant eux
se fermeront les portes...
du Prytane.

Comme des chiens...!
Refouls
par des hardes
de cerbres
cloportes assoiffs
Das Reich vert mystre
arms d'espingoles
ils s'lveront alors
blancs quadriges
sur l'azur aurol de sang.

De Paris
ville lumire
toute de roses tapisse
bannis
chasss
sous un orage dmentiel
ils croupiront abandonns
montreurs d'ombre
sous les ponts
dtruits
au bord des rivires putrides
des pestilentiels cimetires
et des dpotoirs ftides
creusant leurs tombes.

Et les femmes apeures
dans les glises
gouts cadenasss
tissent les bures grises.

biografia:

Raymond MATABOSCH


Il est n le 4 Octobre 1947, dans un petit village des Pyrnes Orientales, de parents d'origine catalane, modestes ouvriers agricoles. Comme eux, il a le respect de la terre, de sa terre catalane, et il le revendique.

S'il n'avait pas t le fils an, il aurait certainement eu une vie plus facile. A l'ge de dix sept ans, il a cess ses tudes, mme s'il tait un lve dou pouvant aspirer de hautes responsabilits, pour participer financirement aux besoins de sa famille, et il s'tait expatri Paris. Mais, autodidacte, partant de la base, il a su acqurir, tout au long de sa carrire, les notions essentielles pour s'ouvrir sur des activits touchant sa terre et la terre, tout en parcourant le monde. Seul bmol, ne possdant aucun cursus universitaire, il n'est pas reconnu en France.

Epris de littrature, il crit depuis l'ge de douze ans. Sa faon de rdiger ses textes est toute particulire. Souvent au coin d'une rue, la terrasse d'un caf, en pleine nature..., une image, une situation, sur un bout de papier, il griffonne, la manire d'un peintre brossant une esquisse, des mots...

male_hibernatus@yahoo.fr

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s