s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Najib Bendaoud
Nacionalidad:
Marruecos
E-mail:
najibbendaoud@yahoo.fr
Biografia

Najib Bendaoud

Voici un texte qui vient de loin au fond d'un ciel poétique, le poète Najib Bendaoud semble avoir la muse dont il parle greffée au ventre. 
Tout ce que j'ai pu lire de cet auteur est comme un flot bouillonnant où l'inspiration n'est jamais brimée par quelconque raison, c'est la liberté qui se palpe dans le rythme et la mélodie de ses mots. 
Un grand bonheur à le lire chaque fois. 
M.H

 

Je ne suis pas beau

 

Je meurs d’envie d’oublier tes mots

Car tes yeux sont plus beaux

Que mes yeux mornes   

Tes lèvres sont plus succulentes

Que mes lèvres tristes

Tu es belle et moi je ne suis pas beau

Même si tu ne veux pas m'offrir muse

Un bout de ton sourire

J’aime aimer l'impossible, toi

Et je continuerai à t’adorer

En silence

Supprime-moi, ciel

Enterre-moi, rêve

Mon doux petit amour, toi

Je ne suis qu’un poète amoureux d’un ciel

Aussi loin que mon rêve

Aussi discret que mon désir

Peux-tu m’offrir muse

Un petit coin pour mon âme errante

Au fond de tes yeux béants

Peux tu muse ôter ce fardeau sombre

Qui harcèle ma nuit tumultueuse ?

Laisse-moi muse

Être un objet de tes envies folles

Une feuille baladeuse joyeusement

Entre les ruelles de ton corps ravissant

Je n'avais aimé qu'un bout de toi

Et toi, tu ne m'avais jamais offert

Ce bout magique de toi    

 

 

L'arbre de ma muse 

Une couleur ce soir m’a pris en otage 
Ses yeux commencent par loger mon songe 
Ta couleur, n’a pas de couleur 
Elle s'appelle rêve dans un espace 
Elle est un mélange sublime 
Elle a un peu de ton sourire d’enfant 
Et un peu de ta sensualité d’adulte 
Elle est toi dans mon rêve qui s’éclot 
Depuis maintenant hier et ce soir 
Et la musique dans tes yeux a vivifié 
Toutes les roses de mes roses délaissées 
O mon Dieu !! Comment mes mots se taisent ! 
Rejoignent de nouveau ce silence écorchant 
Mes sentiments se cachent au fin fond 
De mon être ressuscité 
O mon Dieu !! Comment mes mots tremblent 
Orphelins, ce soir sans leur extase 
Chétifs dans le noir de leur gouffre 
Ne t’en va pas ce soir 
Reste enchanter mes déboires 
Attends-moi non loin de moi ce soir 
Fais-moi écouter la musique de ton art 
De ta vie ornant ton regard 
Arbre de ma muse 
Contamine moi jusqu’à l’aube de tes danses 
Offre-moi tes sons et tes sentences 
Tous les jardins de ton essence 
Toutes les paroles de ta quintessence 
Tous les fruits de ta jactance 
Enfant terriblement voisin de ma loge 
Libère moi de ce froid immense 
Aide-moi à savourer ton parfum 
Aide-moi à adorer tes lieux saints 
Aide-moi à exorciser ma peur de tes seins 
Aide-moi à contourner ma timidité 
Qui ronge affreusement mon ventre 
Arbre de ma muse 
Écroule ce mur qui attriste mon élan 
Ce monde de brumes qui annihile 
Mon survol au creux de ta main 
Fais-toi jour et illumine ma nuit 
Fais-toi ange et je t’offrirai ma romance 
Fais-toi femme et j’épouserai ton âme 
Fais-toi nature et j’arroserai tes flammes 
Fais-toi écoute et je t’embellirai 
De mon éloquence 
Arbre de ma muse 
Fais-toi mer et je graverai ton nom 
Dans tes profondeurs 
En or et ma farandole 
En argent et ma voix 
Fais-toi monde de mon monde 
Et je prierai ton sud et ton nord 
Je psalmodierai ton Est et ton Ouest 
Tous les champs de ton corps célestin 
Toutes tes rondes subtilement incertaines 
Toutes les lèvres de toi ma muse 
Arbre de ma muse 
Offre-moi ton ombre d’amour 
Et je me noie dans ton glamour 
Car et enfin ton charme et toi 
Vous n’êtes pas d’ailleurs 
Car et enfin, je sens tes marches 
Danser mes vers dans mon verre

 

Je rêve être ton silence

 

Et je caresserai tous les instants

De tes fous soupirs     

J’adorerai les heures de tes heures

Je vénérerai jour et nuit tes couleurs  

Je ferai d'elles une joie

Pour toi princesse ma foi

Tu es l'amour, tu es l'instant,

Tu es ma saveur,

Tu es tous les temps de mon temps

Je veux rêver au creux de ta main

Creuser ma nuit dans ton festin

Réveiller mes anges pour fredonner

Au fond de ton âge

Psalmodier tes rivages

Nourrir de rose et de jasmin tes ravages

Apprivoiser ton regard et tes ancrages

Vibrer les ruelles de tes songes

Je veux être ton silence

Encenser tes beaux ébruitements

Loger ta fièvre et tes enchantements

Respirer le jeu de ton corps réjouissant

Je veux m’inonder de ton cri enjolivant

Apaiser la froideur d’un lit ahurissant

Ramasser les fragments de nos émois

Je crierai de toutes mes forces

Dans ton nombril mon amour

Je causerai sensuellement

A tes gestes de glamour

Mes cris d’ensorcèlement

Je veillerai sur l’enchantement

De tes lumières 

Je veux être une lettre de tes mots   

Ta grâce et ton sortilège 

Je dorloterai tous les anges de ton délice

Je te nommerai belle jouissance

Reine et souveraine

Charme et déesse

Toute mon allégresse

Toutes mes veines sont en foire

Toutes mes choses désirent un soir

Un baiser émouvant et des déboires

Me remplir de ta voix

Me confondre avec ta joie

 

EL POETA DE LA MUJER EN LENGUA FRANCESA, NAJIB BENDAOUD

 
El poeta de la mujer en lengua francesa, como nos lo presentan las voces de sus críticos, Najib Bendaoud, recitó en la cita del Ateneo de Málaga, del pasado 26, dentro de las actividades del proyecto Dar Tika, dos de sus poemas, uno en voz árabe y otro en español. Este último se titula "Una estúpida alegría", y ha sido para mí un honor traducirlo a nuestra lengua.

UNA ESTÚPIDA  ALEGRÍA
El dolor  se aloja terriblemente  en mi cuerpo
Una sábana consumida nada en mi sudor
la pena se pasea regiamente por mi corazón
Mi café ya no tiene color
Solo un agobiante sabor
Mi cigarrillo sufre de tristeza
Entre mis labios que desfallecen
Mis palabras en el olvido de tus contornos se difuminan
Mi pensamiento bastante agriado se esconde
En el fondo de una febrilidad horrible
Mi perro tristemente me tiende la mano
En sus ojos brota la ternura
Bello acto de solidaridad animal
Todo se oculta en mi espacio confuso
Incluso mis dedos tiemblan de aversión
Todo se derrumba en mi vientre escarpado
El hastío canta su gloria cruel
El asco danza en mi alma su jarana
El tiempo se desvirtúa a mi capricho
Por las noches sin fin transitan las tinieblas
Las gotas de un frío amargo cubren
Mi vacío silenciosamente alborotado
Un golpe de lluvia gris se cala
En el corazón de mi corazón aturdido
Las vaguedades de todos los colores
Se arremolinan en mi estúpida alegría
Los días crudos distorsionan
Mis sentidos alocadamente cegados

Las largas ausencias se apoderan
De mis juegos desenfrenados
Los caminos estrechos conducen
Mi aliento jadeante
La tierra y sus palabras frágiles conmueven
Mis danzas afligidas
Mis caídas se manifiestan entonces dolorosas
Todas mis lunas están desfiguradas
Autor: Najib Bendaoud.  Traducción: Ana Herrera

 

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s