s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Tahar Kheddache
Nacionalidad:
Argelia
E-mail:
Biografia
je me racontes

Je me racontes dans le bruissements des feuilles,
Dans le parfum des lilas,
Dans le sourire du printemps
Qui s'annonce lumineux.

Je me racontes dans le verbe rebelle,
La parole dnonciatrice.
Je suis dans l'opinion qui transgresse ce silence de marbre
Et ce mutisme sculaire qui nous assige.

Je suis dans le non des vierges
Qui surgit lors des noces barbares.
J'habite l'interstice du doute
Quand tout devient certitude.

Je suis dans les alas des ides prcises
Et des vrits aseptiss.
Je suis le si qui drange
Et le mais qui dmange.

Je suis mes chers amis
Un esprit subversif
Rang par les choses communment admises
Et les opinions toutes faites.

J'annonce dans ce que je suis
Lternel recommencement de ltre
Et la stigmate du pass sur le front des astres.

je me racontes dans la larme qui scintille
sur la joue rose et pulpeuse de la vrit trahie.
je suis le cri abyssal des mandres du pass
et le murmure aphone de la parole cass.

parfum matinal

Le soir, lorsque le jour s'avoue vaincu;
Et que la nuit triomphante jette son voile noir sur la ville
Je m'incruste timidement dans tes rves.

Je suis alors dans le murmure matinal du vent;
Je suis la sve des ptales qui fleurissent sur ta peau
Je suis le rire joyeux du moment
Et le plissement rconciliant de tes yeux.

Je suis le non dit des tes doutes
Et la sentence smantique des tes proses.
Je suis le vers sans rime
Jaillissant de l'abime.

Je suis le parfum du matin
Et le lointain souvenir qui reviens.
Je suis la brme et le vent,
Je suis le bonheur du moment.
Je suis petite fille aux yeux alarms
Le sourir paternel enflamm.

pardonnez mon silence

pardonnez mon silence,
je fuis le destin qui s'acharne
et ce mutisme me dlivre des regards inquisiteurs
et des propos accusateurs
je suis dans le non dit provocateur.

pardonnez mon silence!
le du est lourd porter
et le verbe dchire la volupt
je me retrouve nu sans fioritures,
seul exil dans la pourriture.

pardonnez mon silence!
je ne peut assumer les consquences
ni clamer haut votre innocence.
je suis dans le camps des muets
impuissant faisant face aux fouets.

pardonnez mon silence!
votre courage m'exaspre,
tel une glace, me renvoyant en face ma laideur
et je me retrouve a nouveau sans pudeur.

pardonnez mon silence,
frres des sentiers obscures
et des causes altruistes et du futur
moi je suis dans le pass
prisonnier des regards glacs
de ceux qui m'accusent de me taire
et de na pas clamer haut et fort l'adultre.

moi frres je me tais
me sachant prisonnier de ces haies
qu'ils ont dress sur mon chemin
pour glorifier en priant leurs parchemins
dcrtant que le mot est suspicion
que le verbe est provocation
et que le pote est drision.
alors j'ai choisi de tuer la rime dans ma poitrine
et de changer mon regard en vitrine
pour ceux qui veulent voir la vrit
plongez vos yeux dans ma ccit.

boiographie:
Tahar kheddache

N le 22 juillet 1965 Jijel , ville cotire l'est de l'Algrie 360 km d'Alger, diplm en sciences de l'information et de la communication, fonctionnaire dans les collectivits locales il adore le cinma et la littrature et cris aussi des pomes en langue arabe ainsi que les nouvelles.

tahakheddache@hotmail.fr

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s