s
s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Mohammed Kenzi
Nacionalidad:
Argelia
E-mail:
Biografia

1]
Sur mon petit lopin de terre, à l\'orée des fleurs des champs,
Nous dormirons gaiement à l\'aube de la fine et vive saison.
Et le soir, quand la risée viendra se coller à tes lèvres,
Je me lèverai une fois encor\' pour te chanter la mer.
Ton corps frémira au vent comme une grande voile,
Et sur la jetée, nous nous aimerons sous les étoiles.

2]
J\'aurais aimé te tenir dans mes bras,
voir ta main se lover dans la mienne,
Boire à ta bouche l\'eau fraîche et vive.
J\'aurais aimé entendre tes doux mots
Qui font autant de bien qu\'une caresse !
Nous aurions chevauché le clair de lune
Les écumes blanches de la mer égée.
Tu aurais eu quelques mots tendres
Pour le soleil embrasant l\'horizon.
Je t\'aurais dit en quelques quatrains
La belle histoire de ces fonds marins
Qui firent jadis coulés tant d\'encres...
Tu aurais vu les fines eaux turquoise
Les ruines de Troie, la bel\' Hélène, Pâris...
Nous aurions marchés dans leurs pas
Toi et moi en tuniques de l\'époque...
Tu aurais été ma perle, ma reine
J\'aurais été de tous tes combats
D\'Hector à Ulysse au roi Priam
Et en tes murs l\'ombre d\'Achille...
Nous aurions souri du roi Midas
et de nos vieux bonnets d\'âne...
Nous, nous serions aimés plus que d\'ordinaire
tels les amants tout au début de leur règne.
Tu aurais transformé tout ce que tu touches
Les paillettes du fleuve pactole en fleurs.
Nous aurions bu du çai sur des caïques
Couchés sur le divan enivrant de roses.
Je t\'aurais lu du marquis de Sade
Tu aurais trouvé tout cela banal
Loin de ta Coimbra natale...
Avec le souffle de Neptune sur ta chevelure
La mer t\'aurait offert sa plus belle parure
Et moi, j\'aurais été plus fou que nature.

3]
Elle était assise sous le feuillage de buis
Entourée d\'une ribambelle de lutins gris
Le corps à moitié nu sous le ciel qui luit
Bel enfant, les seins vers l\'astre tendus.
Elle agitait sa croupe sur le granit brut
Que Zeus par hasard posa là sous talus,
Et j\'aurai été bien sot de n\'avoir pas bu
Aux fines lèvres de cette belle inconnue.
J\'ai pris comme offrande ce bel amour
Un beau cadeau tombé vénus du ciel
Aujourd\'hui malgré bien des détours
Je reviens toujours faire un petit tour
En ce lieu secret ou elle encense toujours

biografia:
kenzi mohammed
né en 1952 à maghnia algérie, émigre en 1960 en france avec ses parents, vit dans les bidonvilles de la region parisienne. il sera expulsé en 1974, il vit depuis à genève.
publications: le temps maure, poésie.
la menthe sauvage, récit.
un jour pas comme les autres, nouvelles.
a écrit dans divers revues poétiques, [delitde poésie, florilège, lisan ect...
siteweb: http://www.mohand-kenzi.ch

mohand-kenzi@bluewin.ch

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s