s
s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Farid Mohamed Zalhoud
Nacionalidad:
Tamazgha
E-mail:
Biografia

Abaraz n Ayt Unezgum

Tarezzift i Tanirt

Mgergh kra gh ikaliwen urenn akkw netam
Is rad gis tutt a yadu tsaghett inn arwass
Aragh alligh nera nnazen iffarri w awal
Ur gigh amer amedyaz inw urenn akkw netam
Izd azetta wanna gis ur isfawn azal
Is radt izluzzu nettan isker timerwas
hanbn idgam adam aragh nurrid ad nnigh
Mas ur nettu Tanirt negh is ar akkw allagh
Lligh sul iddaur annigh maf ukan nemmagh
Uzengh amenn yan izli yuf am akkw ayyur
Mach azetta ur ar nessin iggammi ann iffagh
Hayyi ghassad gh ubaraz nesbidd aghudid
Ad iy ur tenna Tanirt issefra ugedrur
Tagellidt n tmedyazin nekkin agellid
tageldit inu tinnunt awal Amazigh
Anezgum abaraz negh nettan agh mgergh
Temgert gis a Tamazight taffan iwaliwen
Mad nessgwrad titbirin acbar ad ifiwen

Innayer tmel ak inna ter

Tarezzift i Tamilla d Mouloud Laâlou


Azul agdud
Azul adelsan
Tamayt iw akuc
Urta ilul w awal
Urta negin urin
Ad izdegh unezgum
Gh ixef mayla w akud
Ilm inu ad lesan
Tutlayt n ughruc
As ittut unneli fw akal
Ar ittagh ur rin
Ad izdegh unamum
Gh ufekka n umedyaz

Azul abaraz
Igan amedduz
N useggul d idan
Rkemn idudan
Recant tirac
Gh unnerar n ikerkas
Argan azidar addag nk a lluz
Amerkas d umerwas nferk as

Tsawl tawukt gh igherman
Yakwi w akuz gh ighwerman
Berin ifadden serin ighwemran
Afgan ur issen mad gan d mad ran

Nnan iqburen i tasut ad
Innayer tmel ak inna ter
Trared tasut ad i iqburen
Ayenna nera att nemater
Imermuren d uferfuren fw anfuren
Tallast n ulawen n ihruren
Nekkwni nesti nezli ghikad
Neswa l vingt trois 23
Tuf ighism terwa
Nesaw aman n duert
Ufen urkimen gh tumert
Ur neri tafenzut d ughermi
Ur neri ibawen d ifrawen nermi
Naddum namez tighwmert

Izan d inzan

I gwma Lahoucine alihsaini


Tamasust iwalatent igelgiz
Ssfeld as f takawt ar izzigiz
Tariwalt izbatt s tilawt ubergaz
Isguggu ign f tadawt uberghaz

Neduf agdud yiwit id w akud
Gh tuggugt ghas irmi w afud
Nnigh s tumert radd ikwti inzan
Iqburen inzan nezan is nga izan

Amar ka yufan ad ig wizugn
Urar f urar tghezzif as nnan
Uladd is gan war awal zugn
War akal war aduku f usnnan

Agwlif n taddart iffugh ar isiggil
Tamment gh sanida ifl nit ajeddig
Ur ifl amr yan w arraw gan igigil
Ajjig n ubuzzig ad utgh yutiy iggig

ASAYS N INIREN

I ultam Hindi Zahra


Zerigh itran azal
Is sufan iw akal
S tumert nw awal
Ha tayri nk ay afal
Tuf tamment n uslal

Zegh ul nnigh azul
Usays ann ira w ul
Izil iffaw isul
Ijujjeg ijja imellul
Isd igni s usenflul

Ha itran n Tamazgha
Kra igan yan ismergha
Tamazight ghw angha
Zund tagwella tergha
Yan mur tddegh tengha

Tussena zilent a yan
Ur irin aqqeryan
Idus ufgan igan
Zund tassemi n ifergan
Ad gherin staran

Ay asays n iniren
Lligh ttersen itbiren
D igadad ar ttiriren
Ar gemmin ar sifriren
Isan is rad gis ghiren

Amedyaz ameksa
N tutlayt gh tyessa
Ur ifessa isaqsa
Tasa nes igan tansa
Tayri tensa tefsa

Yan iffughn isuyas

I Raïs Jamaâ Elhamidi


A lluz a lluz awi azul i tiyni
Igan buskwri d ikkan Tafilalt
Ikwtid urgaz abaraz n tayri
D urar n tazayya tagwilalt
D imassn gh ifassn tfsus tigri
D iwiz izil gh ammas n tmlalt

A llu a lluz awi azul i rays
Igan w umdyaz iluln gh Tafrawt
Amarir n Anzi lli iffughn asays
Innan gh ubaraz tiddt grn s tifawt
Dadda Jamaâ Elhamidi righ ad ays
Nnigh wayna tawwargit d tilawt

A lluz a lluz imrzig gh tafsut
Nmgr ifrziz nkki dik a rays
Nffid anzgum gh irukutn nsut
Yafud Iddr tddrt kiyy a Qays
Anazur Amazigh hat nttut
Indallf rays amdyaz ighyays

L\'ombre sacrée de l\'arganier

Dédié à Taj


Y sont itou le céraste,le roitelet,le silence prédateur
Une jeune orpheline Berbère promise sans nulle dot à un vilain spéculateur
J\'y suis
L\'ombre de l\'arganier m\'accueille sacré frais seuil
Comme une mère l\'enfant unique qui au bercail se recueille
J\'y suis
Langue en pendentif percée d\'oubli gercée exsangue elle agonise
Comme un nomade errant je n\'obéis qu\'aux lois établies du désert
Ne me mesure guère au mehari blatérant ni ne banalise
La sagesse ancestrale ni l\'échange contre les piètres mots de misère
J\'y suis
Palpite ô coeur car en choeur illico
Battent de survie et céraste,roitelet,voire le silence en écho
La jeune sans famille orpheline promise
Déclame ses youyou stridents d\'insoumise
Qui dit que le désert est désert?
De verve est disert le désert!

Hotte à l\'aire de joute

Dédié à Colombe


Maître du plectre pinceur
Entame ton air plus profond que la folie
Que le tam-tam et le bendir
Les castagnettes fassent bondir
Mon coeur d\'amour pour ma jolie
Toute tâtouée au henné,toute beauté et douceur

Vas-y hôte hume notre hotte au basilic
Sirote notre thé à la menthe
Et croque nos amandes salée grillées

Vous mes mains applaudissez
Mes mains à plumes de colombe
Mes mains expertes qui vous vous envolez
De joie
Vers le firmament étoilé de mon enfance
D\'où se mire une lune mythique
D\'où saigne ma plaie de petit pouillleux Berbère
Roses et pain
Pour tous les humains
Femmes hommes papillons et surtout mômes

L\'arche du violon chatouille mon occiput
Où grouillent les souvenirs
Mémé qui fait sa prière
Maman qui moud des noix d\'Argan
Ma soeur qui se peigne
Mes amis qui jouent dans la ruelle
Et moi assis près du bon feu
Comme un chat

Percussion! percussion!
L\'aire est à l\'unisson
J\'entame ma transe
De stance
Tout le monde danse

Ma jolie tâtouée
Est ma poésie
L\'aire de joute
Est le coin du café
Le maître du plectre pinceur
Est Igout Abdelhadi
Les gens
Des ombres sombres
Et un seul voisin de table déprimé
S\'essoufflant tout blanc exsangue
S\'étonnant de voir ma langue
Déliée

L\'élu de la lie

Dédié à Chenier


Ferme l\'oeil sur la vieille ambition
Enfouie dans la ride frontale
Ignore itou l\'avide exhibition
Ainsi que l\'aride aliénation mentale

Acclame ta reine ovationnée souveraine
Ta poésie que tu accueilles sur la feuille
Subjugué,béat,tu ne quittes pas de l\'oeil
Ta jument Berbère au galop et sans rène

Vieux matin en lève-tôt tu butines
Sur le thym,le basilic et rose laurier
Et ramenes à ta ruche au coeur l\'arganier
Le nectar de miel à saveur mutine

Et tu demeures fin cracheur de feu
Elu de la lie contre les ruses des seigneurs
Magicien guerrier fin connaisseur du jeu
Que la muse emporte vers les airs supérieurs

Biografía:

Farid Mohamed Zalhoud
est né en 1959 à Aday, Tafraout, Maroc.Marié et père de deux enfants Siman et Yuba. Il enseigne la langue française, est poète, peintre et sculpteur. Il a obtenu trois prix littéraires. En 1997, il a reçu le prix Saïd Sifaw. En 2000, il obtient le prix du jeune créateur du Grand prix international Abdelkrim Khattabi, en 2001, le prix Tamaynut. Il a composé une trilogie poétique en amazigh intitulée : Imerruyen, takad, ighd [Étincelles, feu, cendres, éditée chez Les Editions Berbères à Paris sous le titre « Afgan Zund Argan ». « Parole de Paria » est son premier recueil de poésie paru dans Les Cahiers d’Anoual.En 2007, deux nouveaux recueils en PDF chez Diogene Editions Libres : « Ultime Poème » et « Semblable à l’arganier ».

aqqimcha@yahoo.fr

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s