s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Victorita Dutu
Nacionalidad:
Rumanía
E-mail:
Biografia

CERCLE

Il était dans mon aile
L’oeil qui me faisait mal
Je volais les ailes repliées
Je volais la tête courbée
Je volais les bras tendus
A l’horizon
Vers Lui…
Je volais la bouche serrée
L’oeil de mon aile
Qui me faisait mal, pleurait.

***

Une moitié de flamme
Brûlait en bas par-dessus les fleurs
Les branches s’écoulaient en flammes
Sur la terre brûlante
La terre brûlait toujours,
Comme des volcanes, les étoiles brûlaient
Les rêves aussi…
L’autre moitié de flamme volait
Des ailes se levaient sur les places
Où elle incendiait la terre
Des ailes s’élevaient dressées vers la lune
S’élevaient là où elle volait
Et dans sa folie se heurta
De son autre moitié.
La terre entière s’alluma
Et dans cette immolation
La flamme devenait ronde.

***

Lorsque les eaux, les montagnes se retirent
Et on peut voir clairement ce qu’on a désiré
Miettes d’étoiles te secourent
Et on prends dans la main
Fragments de cieux.

***

J’ai tendu ma main devant le soleil
Et les bourgeons s’ouvraient
Des fleurs tombaient sur la terre entière
Et le ciel s’ouvrait et descendait
Dans mon cœur,
Dans mon âme,
Le ciel s’ouvrait parmi les fleurs
Et la lumière s’écoulait dans le bourgeon
S’écoulait dans le bourgeon
L’espoir.

***

Il y a quelqu’un qui regarde
Au-delà du temps et d’espace
Par un fragment de ciel
Et un chatoiement d’étoile.

***

Séquence d’idéal
Coupée en deux parties
Et brisée

Déchirure de colline
Et marge de sphère
Viennent vers moi
Me bannissent
Au large de la mer

Hé ! miroir de la mer
Ne me prends pas !

***

Regarde les yeux
Détruits par la lune
Vois ton volcan
Faire éruption

Prends patience !
Et tu verras
La lumière du noir.

***

Rêve, rêve, moi
Froid, vent, froid
Couleurs froides, vent
Divinités , larmes, chant

Vent
Divinités
Chant, son de cloches
Cierge, son de cloches, cloche
Nous, voix, chant, larmes
Nous, larmes, chant
Nous, cierge, son de cloche
Nous, cierge,
Nous.

***

Prière
Cloche
Prière
Son de cloche
Le cloche sonne
Le cloche résonne
Prière.

***

Chandelle
Guide de la route

Chandelle
Qui éclaira
La route…

***

En vain j’attends
Que tu te lève des eaux
Tu ne te leveras
Jamais
Car tu est prèsent
Dans mon oubli
Aveugle.

LA PORTE QUI S’EST OUVERTE

***

La force
De trouver
Les choses extérieures
Découvrir leur essence
Leur essence de l’intérieur

Et je suis toujours
Seulement devant la porte
Ouverte
Par les vents
Mais d’autres vents viendront
La fermer
Le bruit sera alors affreux
Comme un grondement
Des tréfonds
Parce que je n’étais pas capable
De la fermer à temps
Et maintenant je me lamente
Que la porte est clouèe
Dans ses formes
Des origines.

***

Je suis loin quelque part
Mais ces éloignements
Semble d’être ici
Même dans mon cœur
Même ici où il y aurait
Cette chaise cette table
Ce lit où je dors.

***

La fênetre
Par laquelle je regarde…

Je regarde
En bas
Dans la rue
Les gens passer

Je suis loin
Près
En moi-même.

***

Il y a en moi
La distance
Il y a en moi
Le rapprochement

J’ai enveloppé
L’éloignement
Du regard,
J’ai l’ai enveloppé
De ma pensée
Et de mon envol
J’ai même volé
Ici
Maintenant
Jusqu’au loin.

***

Le monde
N’est qu’un
Pêle-mêle
De symboles
Absurdes.

***

Je veux
Un
Autre
Monde !

***

L’éternité
Descend
Par un chant
Qui a cessé
D’être
Un mot.

***

Chanson
Et larmes
Chanson et vol
Cliquetis et larmes
Luges et envol
Enfance et nostalgie
Rêve et amour
Oubli…

***

Qu’elle part, qu’elle part
De chez moi
Je ne la supporte plus

Je suis le monde
Et te chasse de chez moi
Tu ne mérite pas vivre ici
Parce tu ne sais pas te conduire
Tu ne sais pas rire ou simuler
Bien que tu ris plusieurs fois
Comme nous
Mais ton rire m’agace
Va-t’en ! va t-en !
Tu ne mérite pas vivre ici
Je suis le monde et je te chasse
Loin des gens

Je ne supporte pas
La sincerité !

***

Les monts soulevent les monts
Le temps soulève les temps
Le lieu attend venir la fin
L’homme attend venir l’amour
Tout passe
Tout reste.

***

Cette contradiction
Eternelle
Qui bouleverse
Nos pas et la pensée
Nous réunit
Nous sépare
Et nous lance
Vers horizons lointains.

***

Si je m’endormais
Je penserais
Que je me reveillerai
N’importe quand
Loin dans le temps
Mais j’ai peur de dormir
J’ai peur de tomber
Dans un sommeil profond
J’ai peur de
L’oubli.

***

Lorsque
Je me regarde en rêve
J’entends subitement
Comme une balle a cassé
La vitre
de ma chambre
Et je peux voir
Le monde.

Alors je dors
Je n’ai plus peur de sommeil.

QUELQUE CHOSE

***

C’est alors quand tu as
quelque chose à dire
Quand se tourmente
en toi
Quelque chose d’inexprimable
Un mot profond
Qui éloigne tes pas
Des autres.

***

Il y a quelqu’un ici qui chante
des complaintes
Je veux aussi l’entendre
Il est silence
Et les oiseaux chantent

Quel hiver ! Et pourtant
Il n’est pas froid.

***

J’essaie en vain
Chercher la feuille du silence
Qui est disparu
Tué par le bruit
Et pourtant…
Combien de silence
Y a-t-il dans les cieux !

***

Un fragment d’arbre
Est disparu
Il s’en est allé quelque part
Pour l’éternité…
Hé, miroir de la mer
Me reçois-tu
Dans ton immortalité ?

Il s’en est allé un fragment d’arbre
Pour l’ éternité.

***

Il y a une chanson
Parmi les chansons peut-être
Entrée en legende…
C’est l’hiver toutefois
Et je reste appuyée du mur
De la cité
Je tente dire
De mes regards
Un mot encore
Mais quelque chose
Issue de l’éternité de la lumière
m’arrête

***

J’endends les cloches sonner
Et sens le soufle du vent froid
Je veux me reveiller
Reveiller mon regard
las par la pensée
Et je regarde encore
Le vieux mur, vieux
De lumière.

***

Je fixe mon regard
Vers quelque chose de moi
Le vent éparpille mes cheveux
El la voix chantée
Me reveille de mon rêve
Me rappellant
Qu’il faut
Devenir
Moi…

***

Fragments d’étoiles
Dans mes yeux fatigués
En cherchant la lumière
Par miettes de rêve

Je cherche un autre
Univers.

***

Il faut arriver
A la
Pensée
Pure
La pure
Pensée.

***

Tout chante et se tait
Comme dans un rêve
Ding dang ding dang
Chante le clocher
Sous la neige.

***

Chant vieux
Vêti de blanc
Un livre oublié
Sur une colline
A la source.
Je tourne
Et danse
Sous le chant
De la cloche.

***

Mes mots
Ont fini d’exister
Tout chante
Dans mon regard et la voix.
Je plane dans ma musique
Intérieure
Et je regarde
Je regarde
Je m’élève
Je m’élève
Et je ne sais plus…

***

Où êtes –vous allés,
Arbres défeuillés
Et toi, la neige ?
Nuages et neige
J’entends…

Mes yeux sont des sources
en marche

Je regarde avec peur
En-bas…
Hélas !
J’ai commencé à descendre
J’ai trouvé du noir

Sans vouloir
J’ai regardé
Vers la terre.

***

Je cherche dans l’obscurité
Et il me semble de trouver
Une rayon de lumière
Des aubes qui viennent d’arriver

Elle découvre
Dans le miroir
Mon visage
Trempé de larmes.

***

Cette quelque chose
De moi…

Je regarde son visage
Dans l’obscurité
Par le miroir
De devant moi.

Je pense
Et il me semble de voir
Je la vois le dos tourné
En cherchant mon visage
Le lui
Et le mien.

***

J’attends
J’attends
Il fait toujours nuit
J’attends quelque chose
Se répandre de moi-même
Mais je me consume
En vain
Dans le feu

La pluie ne vient pas
Laver
Mes yeux de fumée.

COULEURS

***

Il y a des perles
Transformées en larmes
Elles tombent dans le lac
Dans un frisson sublime
J’ai regardé en-bas
Peut-être j’étais arrivée trop haut ?
La distance et la froideur de la neige
Me donnaient des vertiges ?
J’ai commencé à descendre
En chancelant
Et je me vois enfoncée dans le lac

Je cherche maintenant
Mes perles.

***

Moi
Je suis
Ici
Et maintenant
Ce que
Je suis.

***

Je suis près
Mais aussi loin
Parce que l’horizon
Se trouve sous mes pieds.

***

Les eaux du lac
Au début lumineuses
Et débordant ensuite
Vers le bleu
Entouré du vert
Qui s’en va vers le jaune
Le jaune montant
Vers le violet
Ensuite
Du nouveau
Vers le bleu.

***

Je me tiens
Dans l’obscurité extrême
De ma chambre
Et j’attends
Le lever du soleil
Je vois comment le noir
S’éclaire lentement
Mais sûrement.

***

Le chant du coq
Annonce le point du jour
Comme une forte trompette
De lumière
Dans l’obscurité qui miroite
Son visage
Dans la glace
De ma chambre.

***

J’ai perdu mes moutons
Dans la tempête
J’ai suivi
Le chemin des peupliers

La symphonie du silence
M’a reveillé et les moutons
Qui étaient tout près de moi
Trempées par la pluie.

***

La lumière du lac
Les eaux du lac
Le silence du lac
Et mon silence.

***

Mon rire
Est de plus en plus fort
Il est loin de moi
Devient
De plus en plus métallique
Jusqu\'à ce qu’il ne m’appartienne plus
Un rire étrange
Qui protège
Mon silence
Et sa quête
Désespérée.

***

Je tourne sur le pied
Je tourne
La pluie tombe
Sur moi
Et lave la poussière
De mes vêtements.

***

Les vêtements légers
Et les fleurs
Reçoivent la bénédiction
De la lumière
Je regarde vers le ciel
En recevant
Le baiser de la pluie.

***

Toujours me cherchant
Toujours me demandant
Le matin est ici
Il est loin
C’est la rosée
Il fait clair
Il fait noir.

***

Dans le vacarme désespéré
Des horizons
Je te cherche
Et j’ai peur
Je me cherche
Et te cherche toujours

Cherche encore !
Me dis ma pensée
Persiffleuse.

***

Je veux
Pouvoir
Retrouver
La songerie
Pleine de…

La porte
Est largement ouverte
Pour les voyageurs
Mais c’est ça l’entrée…

***

Elle s’engagea vers l’ouverture
Qui s’élargissait
Et l’abîme ramassait
Le noir
Transformé en rosée.

***

Son regard
Un fil mince
De
L’herbe
Bleue
Et verte
Et rouge
Et…

***

Elle regarda
Comment
La nuit se serra
Dans un grain de rosée
Violet
Chanter
Sur la musique
Devenue une voie
Sur ses pieds.

***

Je regarde toujours
Vers une porte jaune
Ouverte
Mais je ne peux la passer
Parce que je suis
Trop dehors
Et trop peu
Dedans.

***

Les yeux viennent vers moi
Les cils me font mal
J’ai mal à tout
Même à la voute céleste
De mon rêve.

***

L’attente
Bouleverse mes pensées
Je deviens un autre être
Avec une autre raison
Qui cache de moi
Mes propres pensées

J’ai peur
De la porte
Toujours ouverte
Par laquelle personne
N’entre pas.

THE ONE I SHOULD BE

*******************
It is as if I were
Divided into two parts
As if a lightening
Penetrated the rock
The rock would break
Half of it would stand out
Against the dark sky,
The other half would crumble down
Falling in blocks in the valleys,
In the rivers…
Half of the rock springing up
In the darkness,
The other half rolled
To the border of tracks
Beaten by the human race.

*********************
My words
Shout inside me
Like the sounds of a piano
On which I have fallen
Afraid of a dream.

**********************
Me…
The life….
I was floating
And someone
Was holding my hand
Above
The chaos!

**********************
He was floating
On a curve
His hands were infinite lines
That reached
The eye of God, eternally open.

***********************
The sights are only an apparent fire
I see it as I see an illusion
A shouted word
That is
The empty sound
Of the desert.

**********************

Cerc

1
<<<
Era in aripa mea
Ochiul ce ma durea.
Zburam cu aripile stranse,
Zburam cu capul plecat,
Zburam cu mainile-ntinse
In zari.
Spre El.
Zburam cu gura-nclestata .
Ochiul din aripa mea
Ce ma durea , plangea.
2
<<<
O jumatate de flacara
Ardea in jos peste flori.
Crengile se scurgeau in flacari
Pe pamatul arzand.
Ardea pamantul mereu,
Vulcanic ardeau stelele ,
Visele.visele.
Cealalta jumatate de flacara zbura .
Aripi cresteau prin locurile
Unde ea ardea pamantul,
Aripi cresteau cu fata spre luna
Aripi cresteau
Pe acolo pe unde zbura
Si-n nebunia ei mare se izbi
De cealalta jumatate a ei.
Lua foc tot pamantul
Si-n aceasta ardere de jertfa
Flacara deveni rotunda.

3
<<<
Atunci cand se retrag apele, muntii.
Cand poti sa vezi cu claritate ce-ai dorit
Iti vin
In ajutor bucati de stea
Si prinzi cu mana
Franturi de ceruri
4
<<<
Am intins mana mea in fata soarelui
Si se desfaceau muguriii in flori
Flori plouau peste tot pamantul
Si cerul se desfacea , se deschidea,
Si cerul cobora in inima mea ,
In sufletul meu ,
Se desfacea cerul in flori
Si curgea lumina in mugur ,
Curgea lumina in mugur
Speranta
5
<<<
E cineva care sta si priveste
Dincolo de timp si de spatiu
Printr-o bucata de cer
Si printr-o sclipire de stea.
<<<
6
Secventa de ideal
Rupt in doua si
Sfaramat.

Ruptura de deal
Si muchii de sfera
Vin spre mine
Si m-alunga-n larg.

Hei, oglinda a marii.
Nu ma primi !!
Nu ma primi !!
7
<<<
Priveste ochii
In luna distrusi,
Vezi-ti vulcanul,
Tasnind in lava.

Ai rabdare!
Ai rabdare!
Si vei vedea
Lumina negrului.

8
<<<
Vis,vis, eu,
Frig, vant, frig,
Culori , frig , vant,
Sfinti , lacrimi, cantec,
Sfinti , cantec , lacrimi,
Vant,
Sfinti,
Cantec , dangat
Lumanare, dangat , clopot,
Noi, glas, cantec , lacrimi,
Noi, lacrimi, cantec,
Noi, lumanre, dangat,
Noi, lumanare,
Noi, vis.

9
<<<
Rugaciune
Clopot
Rugaciune
Dangat
Bate clopotul
Suna clopotul
Rugaciune
Rugaciune.

10

<<<
Lumanare
Calauza de drum

Lumanarea
Ce lumina
Drumul.

11
<<<
In zadar astept
Sa rasari din ape
Nu vei rasari
Niciodata,
Fiind prezent
In orbirea
Uitarii mele.

biografia:

CURRICULUM VITAE

INFORMAŢII PERSONALE

. NUME: DUŢU VICTORIŢA
. VÂRSTA: născută în august 1971
. TELEFON: Mobil: 0740-279-908

. WEB: www. victoritadutu.home.ro
. E-mail victoritadutu@yahoo.com

STUDII

. 1990-1995 Facultatea de Matematică- Univ. \'Al.I.Cuza\' Iaşi
. 1994-1999 Facultatea de Filosofie -Universitatea . \'Al.I.Cuza\' Iaşi
. 1998 Masterat in \'Logică şi Hermeneutică\'\'

EXPERIENŢĂ PROFESIONALĂ

1. Din 2000 Profesor de matematică titular la \' Colegiul Tehnic Traian\' Bucureşti, sc. 2

ABILITATI
 Limba engleză
 Limba germană

Activitate literarã si artistica

1. Debut literar în revista literară \'Sud\', august, 2003

2. Debut in proza in revista literara \'Caligraf\' decembrie 2004

3. Aparitia cartii de debut, placheta de versuri : \'Spatii\' , la Editura Muzeului Literaturii Romane, august , 2003.

4. Expozitia personala de pictura la biserica \'Doamna Oltea\' in saptamana patimilor, 5-10 aprilie, 2004, cu tema: \'Crucea in viata noastra\'.

5. Expozitia de pictura si poezie \' Punctul de la infinit\' la Biblioteca Centrala Universitara, [Fundatiile Regale] la Sala Profesorilor, in perioada 31 octombrie-12 noiembrie 2004 Volumul de versuri \'Cuvintele\' a avut o prezentare televizata , la postul B1.TV, la emisiunea \'Lumea Cartilor.Un poem pe zi\'

6. Aparitia celui de la doilea volum de versuri : \'Cuvintele\', la Editura Muzeului Literaturii Romane , noiembrie 2005

7. Publicarea volumului de versuri de poezie religioasǎ \'
VREAU O ALTÃ LUME\' la editura ANAMAROL, cu lansare la MALL PLAZA ROAMANIA[ distribuirea acesteia în toate Mall-urile din tara şi în librǎriile din Bucureşti. aprilie 2006]
Cartea înmpreună cu autoarea au apărut la Radio Cultural la emisinea de joi seara, la orele 22,10 intitulată \'Creatori între sacru şi profan\', si pe postul de televiziune TVRM.
8. Publicarea de versuri \'Cea care as fi\'in antologia \'Spiralele vietii\'2006,la Editura Anamarol,Bucuresti,unde au scris romani din diaspora roamneasca, romani din Canada, SUA, Germania, Chisinau, Australia, Timisoara, Iasi, Constanta, Bucuresti
9. Expozitie de pictură de grup la Club Caffe Asimo ,Smadan,41,Bucuresti expozitie permanenta in perioada 8 iunie 2006-30 decembrie 2007
10. expozitie permanenta la CENTER CLUB , str. Academiei, nr 19, langa universitate, incepand cu 16 ianuarie 2007 pana la 28 februarie 2007.
11. expozitie permanenta la ceainaria RADEZ-VOUS, calea floreasca ,42 incepand cu decembrie 2006
12. Epoziţie de pictură şi poezie la Teatrul Naţional Bucureşti, în cadrul expoziţiei \'Body-Mind-Spirit\', intitulată \'Lumina de pe umărul stâng\', 23,24,25 martie, 2007
13. Epoziţie de pictură la Sala Polivalentă în cadrul Congresului \'Zilele frumuseţii\',Bucureşti, 1,2,3,4 martie, 2007,aceeaşi expoziţie de la Teatrul Naţional, \'Lumina de pe umărul stâng\'
14.

15. Din 24 mai pana in octombrie 2007 expune in ELVETIA, in tinutul Ticino, la Bellinzona, impreuna cu alti patru pictori.

16. Din mai pana in septembrie 2007 expune in POLONIA cu un itinerariu de 10 orase, expozitie organizata de domnul consul onorific al Romaniei Cornel Calomfirescu.

17. in 20 august apare la postul de teleziziune Cosmos tv, la emisiunea Star Fame emisiune de o ora, unde preznta cele doua expozitii, la invitatia lui Carmen Stoian si a lui NiKos Koudounis.

18. In 11 august, 2007 lanseaza antologia de versuri Drumurile vietii, la Constanta publicata la editura Anamarol.

victoritadutu@yahoo.com

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s