s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Tamirace Fakhoury
Nacionalidad:
Libano
E-mail:
Biografia

Tamirace Fakhoury / Libano
تاميراس فاخوري / لبنان

La guerre vue de loin


On parle de la mort à Beyrouth
Mais c\'est comme une chanson lointaine opaque et inconnue
On parle de la mort à Cana
Dans les rues tortueuses sous les décombres
Dans les abris et au large de l\'inconnu
Mais c\'est comme une histoire irréelle ou une onde évanescente

On parle de Berytus
Cette vieille cité qui a enduré la rage de la terre
On parle des effluves de la mort qui se propagent partout
Et qui envahissent même l\'âme des revenants
Mais c\'est comme une rengaine habituelle et démystifiée

On parle de l\'agonie des cyprès du jasmin et des peupliers
On se souvient de l\'amour aux temps du choléra
On parle des montagnes qui enlacent le littoral
Et des vallées qui s\'effondrent avec les palpitations de la douleur
Mais c\'est comme une épopée romanesque
Que l\'on veut réciter pour chasser l\'ennui

On parle de nouveau de la guerre sur la terre de l\'écume
Et cela semble si nouveau mais si habituel…
On se dit que la guerre fait mal
Qu\'elle refroidit les veines
Qu\'elle rappelle l\'odeur vespérale de l\'abandon

On parle de l\'anatomie de la souffrance
On dessine ses membres écartelès
On matérialise son visage défiguré
Puis l\'on abandonne le chevalet pour continuer la soirée
Au fond indifférent… abattu… incrédule
Ou tout simplement dépassé par les évènements

Après tout… la roue de fortune fera sa tournée universelle
Et l\'Histoire obéira à des lois invisibles
Que l\'on n\'arrivera jamais à déchiffrer
On exhale un gros soupir
On murmure quelques regrets
On fume une cigarette….
Puis on rentre se coucher

En fait entre Beyrouth et le monde
Il y a tout un mur infranchissable
Une sorte de silence qui ressemble
À la physionomie d\'une révolution de cèdre brûlé

Biografia
Tamirace Fakhoury / Libano
تاميراس فاخوري / لبنان


31 Tamirace Fakhoury est née en 1974 à Beit chabab, au Mont Liban. Elle a publié à l’âge de neuf ans un recueil de poèmes arabes Le pays de l’Empereur et l’Enfant perdu, puis par la suite, trois recueils de poèmes en français aux éditions Dar-An-Nahar. Sa poésie est sobre, va à l’essentiel. Dépouillée de métaphores, elle oscille entre célébration du vivant et hantise de la mort, cette mort trop côtoyée durant son enfance dans la montagne libanaise. Ses poèmes sont publiés dans des revues au Liban, en France, au Canada et en Allemagne. Actuellement, à Fribourg, en Allemagne où elle vit, elle prépare sa thèse de doctorat en Sciences Politiques sur le Liban d’après-guerre
Du même auteur
- Poème absent, éd. Dar An-Nahar, Beyrouth, 2004
- Contre-marées, éd. Dar-An-Nahar, Beyrouth, 2000
- Aubades, éd. Dar-An-Nahar, Beyrouth, 1996

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s