s
s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Manuel Tinoco Vilchez
Nacionalidad:
España
E-mail:
Biografia
DANS NOTRE COUR
AUX HERBES FOLLES

Dans notre cour aux herbes folles
Aujourd'hui c'est un jour sans pluie
Devant l'abribus et l'cole
Il y a tant de bruits...
Au huit cent onz' de la rue Greuze
Entre Durer Manet Rodin
La MJC s'veille heureuse
Au soleil du matin...
Dans notre cour aux herbes folles
Aujourd'hui c'est un jour sans pluie
Y a tous les copains qui rigolent
Il y a tant de bruits...
Au huit cent onz' de la rue Greuze
On est au bout du mois de juin
La MJC s'veille heureuse
Au soleil du matin...

Que peut-il arriver quand le ciel est si bleu
Et quand le merle siffle un air de libert
Que peut-il arriver sinon que d'tre heureux
Et de vivre au soleil en plein coeur de l't...

Dans notre cour au herbes folles
Il n'y a jamais eu d'ennui
Devant l'abribus et l'cole
Le jour chasse la nuit...
Au huit cent onz' de la rue Greuze
Les coquelicots ont fleuri
La lumire est si paresseuse
Il y a tant de bruits...
Dans notre cour aux herbes folles
Entre Durer Manet Rodin
Le merle siffleur qui s'envole
Nous montre le chemin...
Au huit cent onz' de la rue Greuze
Il n'y a rien de plus humain
Que notre MJC heureuse
Au soleil du matin...

Que peut-il arriver quand le ciel est si bleu
Que de vaincre la peur et de chanter ensemble
Un air de libert et sans baisser les yeux
Que peut-il arriver ceux qui nous ressemblent...

Le vendredi 28 juin 2002, texte pour la chorale populaire,
de la Maison des Jeunes et de la Culture Nelson Mandela,
811 rue Greuze, 62100 CAlAIS, FRANCE

Voici le jour
[ad' llyum]

I

Voici le jour. J'ai l'oil peine ouvert et
Je songe... Je sens la flche de l'absence,
J'attends. Mon cu se fend. Ah ! Vous verrez,
Mon sang colore l'oued. Une fulgurance

De rio tinto qui roule, un froissement
De lin sur l'cume muette, un mauvais chiffre,
Une litanie de pie griche qui ment...
Pire, un jappement sec d'hyne qui s'empiffre.

Hors de moi, je jaillis tel un ressort et
Fuis tes crocs. Tu me dpouilles de ma science,
Ma vouivre ! Ah ! Tu m'assassines ! Vous pourriez

M'pargner, por dios ! Je n'ai plus la patience
De pincer mon aorte... Et mon saignement
Recouvre le roc et l'cho du silence.

II

J'ai su, par vous, qu'il faut franchir l'infortune
Des chnaies dsoles, les djebels dserts,
Le ciel aveugle d'amaya et sa lune
Grle de corbeaux et de moulins amers.

Le soir est un sabre ! A l'autre bout des ondes
Je poursuis la djinnia qui court pieds-nus, en
Plein vent, sur la pierre des tourelles rondes,
Voix d'un ru, truite folle dans le courant,

Jonc qui danse et se tord, toile humide, or
Froid d'une timbale, feu de campement,
Prs d'un cheval qui piaffe, la bave au mors.

Je sais : mon long voyage me mne vous,
Mon andalouse... Mais j'ai bien peur, j'avoue,
Que votre sierra cache un garement.

III

Ah ! Rendez moi mon chant, ma noria, mes cigales,
La langueur de l't sur mes bls gisants !
faites palpiter le cuivre des cymbales
Dans la cour d'un riad , dieu des agonisants !

Voy para vlez . J'irai sous l'olivier,
Je n'ai pas mme peur de votre eau profonde.
Ma tartane est en cdre. O que vous viviez,
Djinnia mon luth ira embellir le monde.

Me voy ! Sans doute avec le vol des flamants,
Peut-tre avec l'anchois qui brille, nador ...
Ce serait un effroyable chtiment

De vous perdre, si Gharnata mise mort
Geignait sous la fureur d'un ogre alaman.
Ce serait sparer ma tte et mon corps !

Calais 7h59 le dimanche 31 juillet 2005

UNE RAFALE POETIQUE...

Le vent qui courbe mes phrases

Vient de ta Mditerrane
Je n'ai pas toujours su le tenir
Mais peut-on prendre le vent
Entre ses bras
Le coucher avec soi
Trembler d'amour
Et le rendre inoffensif ?

fevrier 2006


biografia:

N Casablanca, 24 mai 1954, quartier hispanique, famille d'exils politiques espagnols rpublicains; tudes mission culturelle franaise du Maroc, exerce quantit de mtiers, marie Chantal Michelot 1978, migre en France, un enfant Julian 1981, fonde et dirige maison des jeunes et de la culture nelson mandela de calais [1986-2003], crit et publie romans, pomes et nouvelles, cre la librairie nouvelle, sociale et littraire de Calais, La Mouette liseuse, en juin 2005.


http://www.lamouetteliseuse.com

manuel.tv@wanadoo.fr

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s
s