s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Patricia LARANCO
Nacionalidad:
Francia
E-mail:
Biografia
MEMOIRE
[ddi ma grand-mre
maternelle]


Mmoire, mmoire...
ta mmoire,toi, celle aux
[traces
abolies,
toi, que tous les tiens ont
trahie
sans tats d'me, aprs
ta mort.

Toi qui, sitt en terre, fut
relgue dans l'enkystement,
le plomb
du non-dit familial,
second cercueil par ceux-mme
qui te devaient pourtant leur
[vie,
leur chaleur, leur
[respiration !

Toi qui reprsentais ce qu'on
doit vacuer, cacher, honnir
pour cause de normal mpris
car tu n'tais
pas assez blanche !

Toi, que tous ont du oublier
pour se rapprocher,
[soi-disant
du sommet, du nec plus ultra
de la ralit humaine !

En effet, que ne ferait-on
pour tre du ct bni
des matres, des purs,
[des vainqueurs ?

Mais aujourd'hui,
je crie...mmoire !

Mmoire...de la chane et du
joug, de mes anctres dchus,
de toutes les humiliations

A en sangloter,
en grincer !

25/02/2006.

2me pome :
DANS L'ILE DU DOCTEUR
MOREAU
Dans l'le du Docteur Moreau,
les hommes-btes grondent de
[colre.

Parce qu'on les a obligs,
[contraints tre ce qu'ils
[ne sont pas.

Parce qu'on a fait d'eux des
tre hybrides, honteux d'une
[part d'eux-mmes,
des tres perdus, qui ont
[perdu le sens de leur
[identit.

Dans l'le du Docteur Moreau,
[donc, la colre va gronder
transposition peine
[maquille de bien d'autres
[colres,
de bien d'autres
[exasprations, bien relles
[celles-l
et l'oeuvre n'a pas
[seulement trat
[l'apprenti-sorcier !

Lisez le livre, ou regardez
[le film en filigrane, que
verrez-vous, sinon
[l'oppression que, sans
[conteste, fait peser
toute culture, ds lors
[qu'elle se ressent comme
SUPREME ?

03/08/2006.

3me pome :
A L'HOMME MORT DE FROID APRES AVOIR ETE EXPLSE DE CHEZ LUI
[NOVEMBRE 2005]
Neige bleue
et soleil de sang
rasant, bas, rouge, au
[tranchant dur

Neige, tons bruns parpills
recroquevills
et tremblants
des ultimes feuilles rester
accroches
l'ore des bois.

Neige, campagne abandonne,
forts frles et dgarnies,
squelettiques et
[transperces
par la lumire et le froid
blancs.

Neige, grumeaux immaculs,
retrousss
au fil des chemins,
serpentements bleuis, marbrs
d'hmatomes,
poudre transie
sur le point de durcir ou
[bien
de fondre-qui peut bien
[savoir ?

Neige bleue, qui a profil bas
et qui se borne vgter
sans gloire au voisinage des
isolats bruns
sans mouvement.

Neige fripe
sur les talus
pile par le silence
errant

tu attends le soleil coupant,
tu te recroquevilles sous
son mince fil ensanglant.

Un homme est mort de bon
[matin
sous ton regard indiffrent
et glac, sur cette tendue
dpeuple, rtracte,
tout seul.

Le froid lui a lch les
[dents
il n'avait plus pour tout
|toit que
celui de sa voiture et pour
tous bagages
que sa misre,
sa fiert absurde,
bante.

Patricia
Laranco.

biografia:

Ne Bamako, au Mali, en 1955, d'un pre franais et d'une mre originaire de l'Ile Maurice, Patricia Laranco a pass sa petite enfance en Afrique noire, le reste de son enfance puis son adolescence dans le Sud-Ouest de la France, o elle a poursuivi des tudes suprieures d'histoire et gographie. En 1979, elle vient s'installer Paris, o elle rencontre le pre de ses deux filles, un tamoul originaire de Sri-Lanka avec lequel elle vivra en couple durant treize ans. A Paris, elle exercera successivement les professions d'animatrice et d'employe de bibliothque.
Elle a commenc crire de la posie l'ge de seize ans, et, ce jour, a publi 6 recueils de pomes. Paralllement, nombre de ses textes potiques ont paru dans diverses revues littraires francophones [franaises, belge, luxembourgeoise, canadienne] ainsi que dans des anthologies et sur quelques sites internet. Outre la posie, elle s'adonne aussi la critique littraire , la photographie, au collage photographique et la peinture [une trentaine d'expositions ce jour, toutes en France].

arkangele@aol.com

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s