s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Janvier YEMELE
Nacionalidad:
Camerún
E-mail:
Biografia
HOMME ET DEVISE

Ce qui est toujours n'est plus surprise
mais une devise.
Sur ce, toujours la perception nous divise
car croit-on que par la serise
soutire l'humaine entreprise
la mort hinumise !
En toute franchise
ce n'est que preuve de sotise.
Sous son emprise
nul ne fait lacher prise.
Femme cupide se mprise
quand de cette caste elle est prise.
Toute chose est promise
la populace, toujours soumise.
Toujours demain est remise
la terre promise.
Pour peu que sur un enjeu on mise,
la destine d'une jeunesse est compromise.
Tant vieux, tout est de mise
pour courtiser la jeune DENISE.
Si entre quelques mains est notre radis,
seul est comptant l'acces au paradis.


SI JE DEVAIS RENAITRE

Si je devais renatre, je renatrais dans la peau d'un
enfant.

Que dis-je ? l'enfant est paresseux et ne connat pas le
bien fond de l'ducation qui lui est offerte. Natre dans
la peau d'un jeune serait peut-tre mieux.

Que dis-je ? Pouss par la pubert, le jeune est obsd du
libertinage et pense que la vie c'est du romantique. Ce
n'est que de l'hypothtique ! Natre dans la peau d'un
adulte serait peut-tre mieux.

Que dis-je ? L'adulte commet l'adultre, et est en proie au
illusions. Natre dans la peau d'un vieux serait peut-tre
mieux.

Que dis-je ? Le vieux vit du vice et de l'avarice sordide.
Natre dans la peau d'un vieillard serait peut-tre mieux.

Que dis-je ? Le vieillard rumine ses forfaits et aime
arrter la trotteuse d'une montre.

Natre dans la peau d'un bb serait peut-tre mieux, le
temps de vivre innocent et inoffensif, en attendant que les
crocs apparaissent !

LE PETROLE ET LES HOMMES


Trop cher ptrole,
voici ce que je croyais tre ton rle :
Alimenter le rchaud
qui nous rend le repas chaud,
alimenter la lampe pour l'clairage
de notre entourage,
alimenter un vhicule,
[quoiqu'il avance et notre entendement recule].
Aux concerns, rgnrer quelques sous,
sans en dessous.
Mais pour toi les uns font des meurtres.
les autres se prsentent en neutres,
prtendent faire des enqutes,
pourtant ne cherchant que de conqutes !
Les mettant en reprage,
on verra qu'ils ne font que du comprage.
Bien beau de mener ce monde aux aventures,
mais que dirons-nous aux gnrations futures ?
Malheur donc un peuple vivant sur son ptrole...
Pas drle !!!

YEMELE janvier

FEDERATION DE LA GUERRE

Tenez une petite narration
selon laquelle serait ne une nouvelle fdration.
Son nom est FEDERATION de la guerre.
Sans le ptrole, elle n'existerait gure.
On me tiendrait pour menteur,
Puisque je ne cite pas les organisateurs.
Je les ignore ou je les omets tout comme vous.
Ils dbarquent chez vous sans rendez-vous,
Fouillent ptrole et diamant,
Prennent votre fils comme amant,
Prennent votre femme en complicit
pour une prompte ncessit.
Des projectiles de leur char,
Ils ont tu mon ami richard.
Ils tuent, font de dons humanitaires
Pour en faire de beaux commentaires.
Ils sont fiers de dire : j'ai tu neuf cents.
Pourtant ce sont des innocents !
Ils bombardent et dtruisent des cases,
poussant d'aucuns devenir des kamikazes.
Certes c'est de quoi le monde se dveloppe.
De l mettre foi et scrupule dans l'enveloppe ?
Si nous laissons de tels us notre progniture,
Elle perptueraient une sale aventure.
Bien masochiste de mener vos peuples l'abattoir,
Qu'crirons-nous sur la page de notre histoire ?

YEMELE janvier

Tombeau berceau

Lorsque je pense toi,
Que d'moi !
Pour ceux qui sont morts,
Nous en avons tant de remords.
Tous en poltrons
Vers toi nous venons.
Si de cet instant fatidique je serai tmoin,
Je garderais le coeur point.
Puisque ici tout se tue,
comment me recevras-tu ?
Poignard
Ou canard ?
A contrecoeur
Vers toi vient ce pauvre coeur.
Tu es mon ternel berceur.
Prend-moi donc avec douceur.
Font geste de sage
Ceux qui en pensant toi font hritage.
Si ma chair sans toi a fait son dbut,
Mes os toi payeront leur tribut.
Je sais que j te reviendrai avec mon index
Car je ne le tend point au moins perplexe.
Le tombeau des autres j'en ai liss,
Pour qu' mes enfants le mien ne soit laiss.
Si tous dans le tombeau nous finissons,
Le refrain de la mort chantons-le l'unisson.
Si la vie pour nous est fantastique,
Il y va de notre pense lastique.
Ce tombeau dessous,
On m'amnera sans aucun sous.

--------------------------------------------------------------------------------

HUGO VICTOR

Me dit un jour que j'ai tort
De croire que la mort
Est aussi pour ceux qui ont du ressort.
C'tait vrai car le condor,
Presque sans effort
se nourrit du castor,
Sans renfort
Et sans remord.
Une fois encore
Se prouve la loi du plus fort.
La maladie est le berger qui nous mne la mort.
Ruminons le fait sans trop de remord.
A propos, le docteur
Me ditavec douceur
Que si de la mort nous avons peur,
Il y tient du rsultat de notre coeur.
Si contre nos maux le docteur
Vient en sapeur,
Tout goguenard
La mort nous prend comme un renard.
Si pour nos maux
Coule le sang d'animaux, [les sacrifices]
Nous ferions mieux
d'obir aux dieux.
Si comme des fruits non mrs d'un manguier
Nous tombons devant le morguier,
Il n'y va pas de la volont du provident,
mais de la longueur de notre dent.
Nous te le sourire
Le fait de savoir que nous allons mourir.
Le coeur est tel un fusible
Qui cde un mal trop nuisible.
Certes, sur terre se trouve du miel.
Mais pensons aussi au paradis du ciel.
Si le dbut de toute chose prouve son hypothtique fin,
La fin d'un dbut est le prsage de sa fin.

GRAINES D'AFRIQUE

- Graines de l'OUEST, qu'tes-vous devenues au bout du voyage ATLANTIQUE ? Ce qui est ouli ou omis de ce voyage, ce sont les crnes de vos parents rests sous l'ocean ATLANTIQUE. Leur chair a nourri les poissons qui aujourd'hui angraissent l'OUEST et le NORD. Ecoutez la voix de ces vagues. Peut tre que je divague, mais aux ctes SUD-AMERICAINES vos parents ont t largus par une fameuse vague.

- Graines du NORD, qu'tes-vous devenues aprs l'arrt ou la fin de la fameuse mission ?

- Graines du SUD, qu'tes-vous devenues au bout de la sgrgation ? Des hommes sans agenda, abandonns ou livrs au sida !

- Graines d'AFRIQUE restes en AFRIQUE, qu'tes-vous devenues aprs le commerce honteux ? Des hommes sans horizon, victimes des trahisons !

- Graines d'AFRIQUE de tout horizon, comme le veut notre chre coutume, participons l'enterrement de notre chre MERE AFRIQUE pour qu'elle prisse ou pour qu'elle renaisse. A la fin de cet enterrement, chaque orphelin repartira avec un de ses coris , et enfin impreign de sa bndiction.

biografia:

YEMELE janvier

N le 03/01/1967 Dschang. Provine de l'Ouest. Cameroun. Ecrivain/pote Camerounais. fait publier ses textes dans www.artistasalfaix.com/revue. Prpare deux livres de posie partre prochainement. Prsident des groupes de danses folckloriques noires Africaines.

yemelej@yahoo.fr

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s