s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Pierre Meige
Nacionalidad:
Francia
E-mail:
Biografia
Dans mon caf
Y a tous les stŷles
Du pue-la-sueur
Au bien peign
Du petit dealer
Au mal fringu

Dans mon caf
Y certains sketchs
A ne pas manquer
La politique
Les immigrs
Les matchs de lOm du Psg

Dans mon caf
Y a dla misre
A partager
Derrire le comptoir
Y a lgros Dd
Qui rince les verres
Et jette les ds
En remettant une tourne

Dans mon caf
Cest comme une le
Au bout de la ville
On laisse nos emmerdes au-dehors
On rentre on boit on parle fort
Dans mon caf
Au mois daot
Quand cest ferm
Cest lhiver en t



Bien sr plus loin dans la valle
Il y a Mickey le rve amricain
Mais ici si tu veux voyager
Y atout cqui faut pour dlirer
a commence dans ton escalier
Quand ton voisin lHuma la main
Te dit bonjour en levant le poing

Tu prends le bus station Aragon
Ten as plein la gueule du bton
Tu admires la tour Picasso
Qui se dresse comme un paquebot

Tu tarrtes Place Stalingrad conquis
L ou fleurissent les murs de graffitis
Tu lis surpris les affiches du parti
En traversant le parc Gorki

Dans la rue Karl Marx tas enfin compris
Quici on fait encore dans la nostalgie
Et l tu voies la mairie tout au bout
En brique bien rouges comme Moscou

Bienvenue Coco land
Tout seul ou bien en bande
Est-ce que les lendemains chanteront fiers
Pour les enfants du nuclaire

En bas gauche y en a partout
Des murs des grilles et des boutons
Des ascenseurs pour toucher le fond
Des maisons de dtention

Ces noms gravs dans nos mmoires
Font-ils encore partis de lhistoire
Jean Jaurs Lon Blum Guy Mquet
Dans la cit qui les connat

Avant la guerre ctait le village
Tout droit sorti du Moyen-ge
Les usines se sont implantes
Les trangers sont arrivs
Un jour lEtat a dcid
Quil fallait tout restructurer
La banlieue rouge sest vite fane
En emportant tout son pass

Y a plus un arbre depuis longtemps
Plus de pavillons que de btiments
Des entrepts qui sont ferms
Et des chmeurs expatris

La fte du parti au mois de juin
Depuis longtemps ne fait plus le plein
Les gens viennent juste pour le chanteur
Les militants on mal au cur
Et tous ceux qui ont sacrifi
Leur jeunesse pour lgalit
Tout ceux qui chantaient lInternationale
Ne voient rien dautre pour idal
Que des lus dans leur costard
Qui paradent heureux comme des stars
Les camarades la banlieue rouge
A vraiment la couleur du blues

Elle senferme dans son univers
Ecoute Ferrat relit Prvert
Le bleu de travail tout en guenille
Est mort dans un coin de la ville

Bienvenue Coco-land
Tout seul ou bien en bande
Est-ce que les lendemains chanteront fiers
Pour tous ces gens qui vivent lenfer

De lautre ct du priph [Ed Brnice 2002]



Je naquis le vingt-trois avril Paris quinzime
mon toit fut la banlieue les squares ma bohme
me fis mes premiers pas sur les quarante-cinq
tours yy
que ma sur twistait en Bill Haley les jeudis
aprs-midi

Jai suc mon pouce sur Bardot Cloclo et Dalida
jai connu la fin de Rintitin Nounours et de Disco-
rama
ctait du temps dAnglique du pop art et des
loubards
des Dinky-Toys des fesses de Polnareff et des
Carambar

A douze ans Mick Jagger soixante-huit et Gains-
Bourg
Les affiches de Reiser Marcellin la matraque au
carrefour
on suivait les grands dans les manifs on gueu-
lait des slogans
un gnral en uniforme sur la seule chane
sadressait la chienlit
on a surf la loi Debr laccordon de Giscard et
les macs-crado
Raymond Barre les bbs phoques et les centres
Commerciaux

A dix-huit ans New York Hermann Hesse Andy
Warhol David Bowie
Amsterdam les vendanges la fte de lHuma les
Films de Tati
Rimbaud pleurait sur les murs gris des lyces en
colre
on parlait du Nicaragua du Tibet et du nuclaire
o, faisait des A.G. on voulait tout foutre en lair
Jack Lang Kouchner navaient pas encore trahi
Leur frres

Les annes quatre-vingt Devaquet les punks
radios libres et Mesrine
la new wave le sida les TUC la fin des usines
relookes par Gautier en loft pour bobos caviars
faux branchs
au bout de la ville en ruine les rodos ont
dcentralis
les annes la Tonton sur le fond de techno de
haine et de chmage
la nostalgie du national ladolescence le rap la
mort des villages
Mandela Simple Minds lapartheid Coluche et
les promesses
anti social hurlait la jeunesse au son des tl-
phone de la tendresse

Etre n quelque part en banlieue ou ailleurs
Juste pour se souvenir quon tait voyageur
Egrenant les heures dans la lutte et la douleur
Maquisard de lenfance pour ne pas oublier
Le partage des valeurs les balles en plein cur
Jai le souvenir davoir t ce cri singulier.

Actes de Naissance [ Ed. La Passe du vent, 2003]



Biographie:

Pierre MEIGE
est n au printemps, lorsque les oiseaux commencent chanter, en avril 1956. Il quatre ans lorsque ses parents lui font apprendre le piano. Il joue les classiques [Mozart, Bach,...] mais par got, il va apprendre le jazz et la musique Rock. Celle-ci linfluencera tel point quil rdigera un essai, bien des annes plus tard, intitul Les potes du rock. Aprs ses tudes, en 1975, il devient chanteur dans des groupes phmres et pianiste de bar dans le quartier Saint Germain des Prs. En 1980 il entame une carrire de chanteur et signe six albums chez RCA. Aujourdhui il enseigne aux plus jeune lart de la musique et est lun des plus ardents dfenseurs de lart populaire. Il anime de trs nombreuses soires littraires et musicales et reste attach la banlieue parisienne qui le vit natre. Auteur, compositeur, musicien, pote, Pierre Meige a publi plusieurs oeuvres de genre trs diffrents. Ceci manifeste chez lui, une agilit intellectuelle peu commune: il sait crire des essais extrmement documents, des romans noirs ou fantastiques, btir des pomes dont on ne se lasse pas de rpter les strophes. Connaissant la musique des mots, Pierre Meige sait en jouer dans une oeuvre littraire, comme il le fait avec les notes dans son oeuvre musicale.
En 2001, il publie son premier ouvrage 'De lautre ct du priph' , recueil de posies [Editions Brnice]. Dautres ouvrages suivront : 'La Dame blanche' aux ditions de lOurs Blanc , 'Nol noir' Editions de lOurs Blanc, 'Les potes du Rock' [Editions de lOurs Blanc], 'Mmoire de la cit du 2152' [Collection du patrimoine du 93], 'Lheure injuste' [Editions la Passe du vent] et 'Paroles vanvennes' [Edition du bout de la rue].

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s